Chroniques, Kazé, Lecture, Manga

#92 We never learn 3-4, TAISHI TSUTSUI

Je reviens pour vous parler du troisième et quatrième tome du manga « We never learn » de Taishi Tsutsui publié chez Kazé. C’est un manga que j’aime vraiment bien lire entre deux romans, qui est léger et prenant. Pourquoi ?

Chronique des deux premiers tomes ici.

Résumé du tome 1

Nariyuki est un élève de terminale aussi brillant que pauvre qui rêve d’obtenir une bourse pour poursuivre ses études dans l’université de son choix. La chance lui sourit lorsque le proviseur propose de la lui accorder … Mais à une condition ! Devenir le tuteur des deux génies du lycée, Rizu et Fumino. La tâche aurait dû être des plus faciles, mais les belles demoiselles lui réservent une surprise de taille !

Mon avis

Troisième tome

Nous retrouvons Nariyuki, le jeune tuteur de Rizu (l’intello des mathématiques), Fumino (la belle aux bois dormant de la littérature) et Uruka (la petite sirène), qui ne cesse de découvrir ce qu’est la vie d’étudiante. Mais aussi le fait d’étudier, d’aider et de soutenir ses amies du sexe opposé. En effet, Nariyuki est un jeune homme à fond dans les études qui auparavant fessait abstraction de la gente féminine.

Nous le suivons donc des ses relations avec ses « élèves » mais aussi son enseignante et bien d’autre, nous observons et rigolons de ses réactions, des pétrins dans lequel il se met et des difficultés qu’il a à comprendre les femmes mais aussi ses sentiments. 

Dans ce tome, le corps des femmes est mis en avant, avec l’imagination déplacé de Nariyuki qui « découvre » ce qui l’attire chez une fille, mais qui comprend aussi qu’il apprécie et trouve quelque chose qu’il lui plait dans chacune des filles qu’il côtoie.

Nous découvrons aussi les sentiments de chacune des filles, ce qu’elles pensent et comment elles s’entraident et se soutiennent les unes et les autres sans pour autant savoir toute la vérité. Aussi, on voit que l’une d’entre elle veut bien faire mais ne sais plus sur quel pied danser puisqu’elle se retrouve dans une position bancale.

Quatrième tome

Dans ce tome-ci, nous suivons encore Nariyuki, Rizu, Uruka et Fumino dans leurs péripéties. Au fil des tomes, de nouveaux personnages intègrent l’histoire et viennent pimenter la vie de Nariyuki qui ne sait plus comment tout concilier dans sa vie sans se planter dans ses études, pour être présent pour sa famille et ses amis mais aussi profiter de la vie. Avant il était un garçon ordinaire, maintenant il est l’épaule sur laquelle on peut s’appuyer et qui est parfois dépassé par ce rôle.

La notion de la femme, du corps de la femme, des sentiments de Nariyuki et des autres ainsi que le garçon sur qui on peut compter ne cesse de prendre de plus en plus de place au travers des tomes.

Je ne peut vous en dire plus sur ce tome-ci sans vous spoiler l’histoire. Je vais donc m’arrêter ici.

Général

A chaque fin de tome, j’ai hâte de retrouver les personnages, de suivre leur évolution et surtout de savoir si finalement chacun va réussir à atteindre son objectif. Aussi, durant cette lecture, il s’agit d’un moment de détente, de rigolade et d’évasion. J’adore l’histoire des personnes, leurs caractères et leur prise de tête, leurs actions et leurs questionnement. J’apprécie beaucoup les planches de ce manga et les émotions des personnages qu’on ressent à travers celles-ci.

Conclusion

C’est un manga que je continue de vous conseiller, si vous ne voulez pas une lecture prise de tête. Mais aussi si vous rechercher une lecture un peu « adolescente », drôle et addictive. Je continue cette superbe saga avec le tome 5 et 6 très bientôt !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s